Arkadin France

Misez sur le travail flexible pour renforcer l’attractivité de votre entreprise

Découvrez comment le travail flexible dessine les contours de la collaboration de demain.

Si vous travaillez dans les RH depuis 10 ans ou plus, vous aurez certainement remarqué la rapidité avec laquelle les traits caractéristiques des candidats évoluent. Si la génération X – concept popularisé par l’écrivain à succès Douglas Coupland – est toujours aux commandes, la génération Y (ou « génération du millénaire ») accède progressivement à des postes de management… en attendant de passer le flambeau à la génération Z, celle du nouveau millénaire.

Pour les ressources humaines, tout l’enjeu consiste donc à maîtriser les attentes de cette nouvelle génération de collaborateurs plus autonomes et connectés.

Beaucoup de départements RH fonctionnent encore sur des schémas fortement hiérarchisés qui privilégient le contrôle des salariés. Or, cette approche traditionnelle semble en décalage avec les réalités et les attentes d’aujourd’hui. L’heure est donc à une réflexion sur des dispositifs de travail flexibles favorisant l’autonomisation des collaborateurs

Pour 86 % des salariés, le travail flexible augmente la productivité

… et sur les moyens techniques de leur mise en place.

Abordons la question sous deux angles. Comment autonomiser les salariés sans désorganiser l’entreprise ? Et comment, d’un point de vue RH, vous placer dans les meilleures dispositions pour gérer les demandes de ces collaborateurs ?

Comment développer de nouveaux dispositifs de travail flexible…

Dans un contexte de développement et d’encadrement juridique du travail flexible, toute la question est de savoir comment concilier les besoins et les obligations de chacun dans ce domaine.

De même, cette thématique dépasse largement le cadre des collaborateurs internes pour s’étendre aux futurs actifs et aux candidats à vos offres d’emploi. S’ils veulent attirer et fidéliser les meilleurs talents, les responsables RH n’ont d’autre choix que de répondre présent sur le terrain du « flexi-travail ».

C’est bien connu : la génération Y privilégie les environnements de travail flexibles. Pour 78 % d’entre eux, un employeur aux méthodes innovantes présente une plus grande attractivité.

De fait, avec l’allongement des horaires de travail et les difficultés d’organisation de la vie privée (garde d’enfants, etc.), il devient impossible de passer la totalité de son temps au bureau. Dès lors, pourquoi ne pas favoriser le travail à distance ?

Si la solution passe de toute évidence par des dispositifs de travail flexibles, faites d’abord le tour des questions suivantes avec votre département informatique :

  • Faites l’inventaire de tous les appareils utilisés. Vos collaborateurs utilisent les équipements informatiques et téléphoniques de l’entreprise, mais aussi leur propre tablette ou PC fixe/portable, notamment lorsqu’ils travaillent à la maison. Si vous acceptez la pratique du BYOD, assurez-vous de la compatibilité de vos technologies collaboratives avec cette multiplicité d’appareils personnels.
  • Facilitez la communication. Lors d’un sondage réalisé par Arkadin, 64,7 % des personnes interrogées ont déclaré qu’aucune solution de communication ne couvrait à elle seule les besoins de tous les salariés. C’est pourquoi vous devez offrir à chacun la possibilité de communiquer à sa manière. Visioconférence, messagerie instantanée, messages mobiles, e-mail… ce qui importe, c’est que chaque utilisateur y trouve son compte.
  • Choisissez des technologies adaptées à vos besoins. Quels que soient vos objectifs stratégiques, la réussite de votre entreprise passe par l’engagement et l’investissement de vos équipes. Votre environnement technologique doit donc aller dans ce sens. Les conférences web et vidéo sont à cet égard beaucoup plus efficaces que l’e-mail pour l’engagement et la collaboration en général, et la production documentaire en particulier. Dans un même ordre d’idée, la messagerie instantanée favorise l’harmonie entre les différents départements. Elle permet également de rester informée sur l’évolution des différents projets, sans non plus tomber dans la réunionite.

…et changer les mentalités des RH ?

S’ils connaissent parfaitement les risques liés au travail à distance, les responsables des RH en surestiment parfois la portée. Le marché du travail est devenu tellement concurrentiel et le travail flexible tellement valorisé que les télétravailleurs ont davantage tendance à trop s’investir que pas assez. Vous devez apprendre à leur faire confiance et à lâcher du lest !

Attention cependant à ne pas perdre de vue les points suivants :

  • Supervisez sans surveiller. La GRH traditionnelle s’est longtemps obstinée à contrôler chaque action des salariés. Mais aujourd’hui, ces derniers rejettent cet encadrement étouffant. Aussi, une fois votre solution de communications déployée, laissez vos collaborateurs travailler comme ils l’entendent.
  • Évaluez sans punir. Si le contrôle d’assiduité (horaires de connexion, délais de réponse, etc.) fait évidemment partie du dispositif, n’en faites pas non plus une arme disciplinaire inflexible. Les performances globales de vos collaborateurs devront être évaluées à l’aune de bien d’autres critères.
  • Évitez d’être trop « boulot boulot » ! Aujourd’hui, l’épanouissement personnel compte autant que le salaire. Pour renforcer leur productivité, offrez à vos collaborateurs un environnement de travail flexible et stimulant. Et s’ils profitent des outils de Communications Unifiées pour « taper le bout de gras » de temps en temps, ne leur en tenez pas rigueur – c’est à travers ce type d’échanges informels qu’ils peuvent se sentir intégrés à l’équipe tout en travaillant à distance.

Le travail flexible n’est pas un choix technologique : c’est une philosophie. Créez des aménagements et vous récolterez les fruits de l’engagement, de la productivité et de la fidélité de vos collaborateurs.

À retenir :

  • Les RH doivent évoluer face aux nouvelles attentes des salariés
  • Les dispositifs de travail flexible dépassent le simple cadre du « travail à distance »
  • Les RH doivent apprendre à « lâcher prise » si elles veulent pleinement capitaliser sur le travail flexible
  • Les salariés veulent communiquer à leur manière, sur l’appareil de leur choix
  • La performance d’un collaborateur ne se mesure pas uniquement à sa manière de communiquer

Prêt à franchir le pas ? Téléchargez vite « L’entreprise connectée : tout ce qu’il faut savoir sur les politiques RH dans l’ère du télétravail »

The-connected-business--The-rise-of-remote-working-and-your-HR-policy-Folder

A propos de l'auteur

Annemarie dirige et met en œuvre la stratégie en matière de ressources humaines à travers l'Europe du Nord au sein des services de collaboration d'Arkadin. Elle est passionnée par le rôle que joue la communication unifiée dans les communications d'entreprise ainsi que dans le recrutement et le maintien du personnel.

Laisser une réponse

Enjoy work, enjoy life, enjoy sharing.